séminaire “Prévoir l’imprévisible. Quels choix résidentiels lorsqu’on vieillit ?” | 9/02/2022

Le séminaire est prévu sur un format hybride – précisions et liens à venir pour suivre l’évènement à distance.

Pour une très large part de personnes âgées, l’idéal est de vieillir « chez soi » le « plus longtemps possible ». Car habiter n’est pas simplement se loger. Plus qu’une réponse aux besoins matériels, l’habitat est un facteur identitaire fort pour des individus fragilisés. Habiter c’est vivre. Confronté au vieillissement de ses occupants, l’habitat peut cependant se révéler être un « piège », assignant ses résidents âgés dans un environnement inadapté.

Ce séminaire est organisé dans le cadre de la thèse de Maël Gauneau portant sur l’anticipation du vieillissement pour des personnes vivant à domicile. Il se donne pour objectif de questionner le domicile à l’aune du vieillissement et au prisme, notamment, du parcours résidentiel de ses occupants.

pour toute information :

mael.gauneau@bordeaux.archi.fr | fanny.gerbeaud@bordeaux.archi.fr