“habitats et vieillissements. Des hommes et des lieux” |Nouvelle publication

Nous avons le plaisir de vous annoncer la parution de l’ouvrage “Habitats et vieillissements. Des hommes et des lieux, écrit par Maël GAUNEAU, Manon LABARCHEDE et Guy TAPIE, aux éditions du Bord de l’Eau (coll. Documents).

“Le vieillissement introduit une mutation originale des rapports des personnes à l’habitat et aux espaces de vie sous la pression de changements physiologiques, cognitifs et sociaux. Si l’amour de son domicile, de son quartier, de sa ville, maintes fois souligné, domine, l’horizon résidentiel ne s’y réduit pas. En matière d’habitat, un nouveau souffle est porté par une offre qui se veut plus inclusive dont l’habitat intergénérationnel et participatif est le fer de lance, proche des besoins des personnes, porteur de l’envie de faire « société » et de la volonté d’en être un membre actif. Des formes plus ségrégatives, les résidences services seniors, privilégient des modes de vie en circuit fermé et entre-soi, ressenties comme sécurisantes. Reste les Ehpad, où la dépendance constitue le quotidien, dépendance de son corps et de ses traumatismes irréversibles, dépendance de l’institution qui impose ses modes et ses rythmes de vie.

S’appuyant sur des nombreuses histoires de vie, recueillies lors d’entretiens longs avec des personnes âgées, cet ouvrage questionne la place de ce groupe d’âge dans nos sociétés contemporaines à travers l’offre d’habitat qui lui est proposée et rend compte des caractéristiques de son mode de vie. S’il est possible d’identifier des points communs entre les aînés dans l’évolution du rapport à leur lieu de vie, les expériences vécues, les conditions sociales et économiques, le capital santé ou encore les aspirations personnelles témoignent de la grande hétérogénéité de cette catégorie d’âge dans un domaine fondamental de nos sociétés : l’habitat.”

Cet ouvrage fait suite à la recherche “Habitat, vieillissement et filières de production. Vers des innovations sociales ?” menée par le laboratoire PAVE de 2016 à 2020 (dir. scientifique Guy Tapie).

+ d’info sur le programme de recherche ici