Habitat des personnes âgées, l’intergénérationnalité au pouvoir ? | nouvelle publication h+v

Retrouvez le nouvel article de Maël Gauneau, Manon Labarchède et Guy Tapie dans les Cahiers de la Recherche Architecturale, Urbaine et Paysagère (CRAUP) de mai 2022.

Intitulé “Habitat des personnes âgées, l’intergénérationnalité au pouvoir ?”, il est disponible ici !

résumé : 

Beaucoup reconnaissent la forte charge identitaire de l’habitat pour les personnes et leur entourage, en particulier dans le cadre du vieillissement. Le concept d’intergénérationnalité s’oppose aux principes de nombreuses structures d’habitat qui privilégient l’entre-soi. Il fixe un nouvel horizon, celui d’une entente entre les générations qui, en vivant les unes aux côtés des autres, échangent et se rendent mutuellement service. Il serait aussi un rempart contre une mise à l’écart subie des personnes âgées. Cet article analyse les filières de production de l’habitat intergénérationnel à partir de deux types : la résidence intergénérationnelle, privilégie les relations seniors-familles, et la cohabitation axée sur les relations seniors-étudiants ou jeunes actifs. À partir d’une analyse sociospatiale d’opérations et de situations relevant de l’habitat intergénérationnel, croisant entretiens semi-directifs (30) et observations in situ, notre travail met en évidence une mise en œuvre complexe de l’intergénérationnalité, qui ne peut être envisagée comme une formule « clé en main », reposant uniquement sur le fait de faire vivre côte à côte plusieurs générations. Le partage et l’appropriation d’espaces communs, favorisant les rencontres et les échanges, sont l’un des axes privilégiés du développement de ce type d’habitat, mais n’en assurent pas obligatoirement la réussite. Pour être effective, l’intergénérationnalité nécessite que chacun offre un minimum de disponibilité envers l’autre, afin de cohabiter et de construire un projet commun.