Camille Breton

Doctorante PAVE – Centre Émile Durkheim (UMR CNRS 5116). Architecte libérale, diplômée D.E. HMONP

camille.breton@bordeaux.archi.fr

Titre de la thèse : « L’architecture au service de la production des communs : le cas des tiers-lieux dans les territoires ruraux de Nouvelle Aquitaine »

sous la direction d’Olivier Chadoin – thèse débutée en novembre 2021

Si les tiers-lieux se sont développés majoritairement dans les métropoles depuis les années 2000, ils s’installent aujourd’hui dans les campagnes en participant aux enjeux de la redynamisation des territoires ruraux. Le concept de tiers-lieu, bien que difficile à cerner, s’appréhende comme un outil d’innovation sociale au coeur de l’économie circulaire. Si la notion de « tiers », intimement liée à celle de « commun », est au coeur du débat scientifique et politique (Burret 2021; Martin et Pereira 2021), la dimension architecturale du « lieu » est peu abordée. On se demandera pourquoi cette approche, certes plus pragmatique, est écartée voire dévalorisée. Ce travail de recherche s’intéresse aux tiers-lieux ruraux de Nouvelle-Aquitaine par une approche spatiale, à l’échelle du bâtiment et du territoire.

Prenant comme hypothèse que le projet architectural est un déclencheur du projet politique, j’analyserai les dispositifs de conception (méthodes de projet, jeux d’acteurs, choix du site, engagement environnemental…) afin d’identifier les processus favorisant l’émergence de communs. Je m’intéresserai également à la mise en scène des usages et à l’appropriation des espaces dans ces tiers-lieux afin de comprendre l’articulation entre spatialité et dynamique collective. Je me demanderai si il s’agit de principes architecturaux assumés ou si la spatialité des tiers-lieux est une résultante aléatoire de l’organisation en collectif.

La recherche s’appuiera sur un travail de terrain dans les territoires ruraux de Nouvelle Aquitaine au croisement des sciences sociales et de l’architecture : analyse de la diversité des territoires (recensement par questionnaire, cartographie, analyse socio-économique) et études de cas (méthode qualitative, analyse spatiale des bâtiments, observation participante) permettant de comparer des expériences. Cette étude a pour ambition de comprendre ce que l’architecture et les architectes peuvent apporter aux tiers-lieux, d’un point de vue politique, social, économique et environnemental, en interrogeant la notion de commun.

Domaines de spécialisation :

Mots clés : tiers-lieux, commun, économie circulaire, territoires ruraux, projet architectural, patrimoine, nouveaux usages

  • sociologie de l’architecture et du métier d’architecte
  • sociologie rurale
Axes et ateliers du laboratoire :
  • axe 1 Identités des professions / médiations / formation
  • axe 2 Faits métroplitains et territoriaux
  • axe REVER (Centre Emile Durkheim)
  • atelier « C’est pas très académique » (Centre Emile Durkheim)
Communications
  • « Tiers lieux en milieu rural : le lieu comme outil d’expérimentation »
    17 mai 2022 – journée de l’école doctorale SP2 – Sciences Po Bordeaux
  • « Tiers lieux en milieu rural : le lieu comme outil d’expérimentation de la transition écologique » 19 mai 2022 – journées d’études FNRS – facultés d’architecture de l’Université de Liège et de l’Université libre de Bruxelles

PROFESSION, ARCHITECTURE, VILLE, ENVIRONNEMENT | ENSAP Bordeaux | Centre Emile Durkheim

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search