Archives de catégorie : axe 2

“renaître de ses cendres” | conférence d’Arthur Guérin | 17/04/2024

Arthur Guérin, doctorant et responsable de la recherche en cours intitulée “Habiter les cendres”, présentera des éléments de son travail et certains résultats dans le cadre d’une conférence organisée par le laboratoire PAVE. Cette recherche-action à laquelle participe Eric Chauvier (Professeur et enseignant-chercheur à PAVE), porte sur cinq communes du sud-ouest ayant été fortement touchées par les incendies de l’été 2022, entre gestion du foncier forestier, anticipation des risques et vécu des habitants.

Nous vous y attendons nombreux, ce mercredi 17 avril, en amphi 2 de l’ENSAPBx.

> un article de presse pour en savoir plus

(crédit image : William Daniels. De la série «Un climat français» de William Daniels, issue de la Grande commande photographique de la BNF. (William Daniels/Grande commande photojournalisme)

La ville est une fête | le nouveau CAMBO #24 est paru

Retrouvez le nouveau numéro de la revue CaMBo dédié à la fête dans la ville. Le numéro est en téléchargement en suivant ce lien, et son dossier a été coordonné par Patrice Godier (chercheur à PAVE), Guillaume Bernard et Emmanuelle Gaillard.

Nous vous en souhaitons bonne lecture !

L’humeur des Français serait au désamour des villes, métropoles en tête, accusées d’être le siège de tous les maux contemporains en matière de nuisances environnementales, de prédation des ressources et de déséquilibre territorial, d’inégalités sociales, d’insécurité… Articles, enquêtes et autres sondages « à charge » se sont enchaînés en 2023.
Il faut dire que la crise sanitaire est passée par là : elle a mis en exergue l’exiguïté des logements, la promiscuité parfois, mais aussi l’insuffisance d’espaces de nature dont souffrent les citadins, et a largement contribué à dégrader l’image des villes. Avec le développement du télétravail, certains d’entre eux ont trouvé l’opportunité pour rompre avec cette ville devenue invivable.
La réalité de ce désamour reste à étayer. En premier lieu, cette histoire d’amour entre les Français et les villes a-t-elle existé un jour ? Avec l’urbanisation contemporaine, les populations sont parties dans les villes pour travailler, échanger, étudier, accéder aux services et aux ressources qu’elles proposaient. La migration vers la ville s’est imposée comme une opportunité, souvent comme une nécessité. Certes, la ville a aussi répondu au désir d’ouverture sur le monde, à l’envie d’émancipation, elle a offert la possibilité de se fondre dans la foule des anonymes ou de faire des rencontres ; une ville à la fois lieu d’initiation et terrain de construction de parcours de vies. Mais peut-on pour autant parler d’amour des villes ? Peut-être pour le touriste urbain qui la fréquente fugacement ; sans doute pour l’architecte dont c’est le lieu d’expression ; pour le cinéaste aussi, à l’image du Marseille de Guédiguian, du Paris de Truffaut, de la Rome de Fellini, du Berlin de Wenders ou du New-York de Woody Allen. Autant de déclarations d’amour à « leur » ville !

Du désamour à la séparation, de la désaffection à la défection, il n’y aurait qu’un pas. Depuis quelque temps une petite musique s’installe : les Français quitteraient la ville pour refaire leur vie ailleurs, idéalement « au vert ». Pourtant, observateurs et chercheurs ont démontré que l’exode urbain n’a pas eu lieu. Les phénomènes en cours – la périurbanisation, la littoralisation… et l’attractivité des pôles urbains – ne relèvent pas d’une rupture mais renforcent les tendances préexistantes.

Car, quoi qu’on en dise, la ville possède des atouts, qui sont aussi des vertus en période d’impérative sobriété. Comme l’explique Franck Boutté, grand prix de l’urbanisme 2022, le sens de la ville c’est la mise en commun, le partage des ressources, des infrastructures et des services, et la mutualisation des usages.

Surtout, la ville reste le creuset des idées et des cultures. Elle offre densité relationnelle et intensité émotionnelle comme le montre ce dossier sur la fête. Expérience à l’unisson, moment de fusion et d’effusion, parenthèse personnelle enchantée ou promesse collective de jours meilleurs, célébration d’identités locales ou de valeurs universelles, la fête nous réconcilie avec les autres, et avec la ville. Parce que la ville est une fête !

SEMINAIRE DOCTORAL “FAIRE LIEU AUTREMENT” | 20/02/2024 | ENSAP Bordeaux

Nous avons le plaisir de vous convier au prochain séminaire doctoral PAVE qui se tiendra le mardi 20 février 2024 à partir de 9h en maphi 2 de l’ENSAP Bordeaux.

Ce séminaire doctoral est organisé par Camille Breton dans le cadre de sa thèse portant sur les tiers-lieux ruraux en Nouvelle-Aquitaine. La rencontre intitulée “Faire lieu autrement. Une exploration spatiale multi-scalaire de la configuration en tiers-lieu” laissera une large place aux échanges.

inscription (nécessaire) et lien zoom pour y assister à distance : camille.breton@bordeaux.archi.fr ou flachez le QR Code ci-dessous

Résumé :

Si la dimension politique des tiers-lieux – le « tiers » – est bien documentée dans la littérature scientifique, la dimension spatiale – le « lieu » – reste parfois en dehors du champ d’analyse. Ce séminaire a pour ambition de questionner ce qui fait « lieu » à travers plusieurs échelles et d’analyser comment les contraintes spatiales fragilisent, questionnent ou renforcent les collectifs fondateurs et les valeurs singulières de chaque expérience « tiers-lieu ».
La journée débutera par une compréhension du tiers-lieu dans sa dimension locale et territoriale à travers deux pratiques de recherche. C’est ensuite l’approche architecturale et la pratique du métier d’architecte qui seront interrogées par le prisme des tiers-lieux. Enfin, des acteurs du territoire néo-aquitain transformeront ce séminaire en table ronde autour de problématiques architecturales concrètes.
Ce séminaire doctoral prend place dans le déroulement d’une thèse en sociologie menée par Camille Breton au sein du laboratoire PAVE à l’ENSAP Bordeaux, dont l’objet porte sur les tiers-lieux ruraux. Dans la logique d’une pratique collaborative inspirée par l’esprit des tiers-lieux, Camille Breton propose à Céline De Mil, doctorante CIFRE chez Encore Heureux architectes, de co-construire le sujet de ce séminaire en focalisant sur la dimension spatiale.

Eric Chauvier aux états généraux de la critique de projets d’espaces publics | 21-22/11/2023

Les Etats Généraux de la critique des projets d’espaces publics se tiendront cette année les 21 et 22 novembre. Ces journées, organisées par l’Ecole de la Nature et du Paysage et l’INSA Centre Val de Loire, par le réseau critique et projet de paysage, visent “la visée de la critique, aussi bien pour la démarche de projet
que pour son enseignement et sa diffusion élargie.”

Dans ce cadre, Eric Chauvier, professeur HDR qui a récemment rejoint le laboratoire PAVE, interviendra le 21 novembre autour de la notion de “paysage critique”.

+ d’info et programme des journées ici

Continuer la lecture de Eric Chauvier aux états généraux de la critique de projets d’espaces publics | 21-22/11/2023

PAVE au 308 sur la “culture architecturale des Français” | 30/06/2023

Le 308 Maison de l’Architecture en Nouvelle-Aquitaine a organisé les rencontres « architecture » à Bordeaux les 29, 30 juin et 1er juillet 2023, en collaboration avec le Ministère de la culture, le Ministère de l’Europe et des affaires étrangères et l’Institut français.
Ces rencontres s’inscrivent dans le cadre du plan de formation en trois volets du comité interministériel pour l’architecture à l’export (COMAREX) et s’adressent aux agents du réseau culturel français à l’étranger.

Dans ce cadre, Kent Fitzsimons et Fanny Gerbeaud ont représenté le laboratoire PAVE, invité à présenter ses activités et les grands résultats de la recherche “La culture architecturale des Français” (dirigée par Guy Tapie, 2011-14).

Guy Tapie en conférence à l’IAB de Recife (Brésil) | 26/06/2023

Guy Tapie donnera une conférence ce lundi 26 juin 2023 à l’Institut des Architectes Brésiliens (Instituto dos Arquitetos Brasileiros) à Recife, sur le thème de la résidentialisation de l’espace urbain et de l’habitat contemporain.

En tant que conférencier invité, il participera également à plusieurs rencontres et enseignements de l’Atelier international logement + ville : réhabilitation urbaine et vie contemporaine” dans lequel cette conférence prend place. L’évènement est organisé dans le cadre du programme de troisième cycle en développement urbain (@mdu. ppgdu) et Forum de l’architecture sociale – UFPE

Pour en savoir plus sur l’IAB, cliquez ici et suivez l’évènement de l’IAB ici.

Le groupe FNRS “architecture et sciences sociales” à l’ENSAPBx | 31/05 – 2/06/23

L’ENSAP Bordeaux et le laboratoire PAVE accueillent du 31 mai au 2 juin les journées d’étude du groupe contact FNRS « Architecture et Sciences sociales ».

C’est la deuxième fois que PAVE organise ces rencontres à Bordeaux, cette édition réunira des membres de plusieurs établissements et laboratoires liant architecture et sciences sociales à Paris et en Belgique : Team 11, SASHA, LET, Uses&Spaces et PAVE.

Retrouvez ci-dessous le programme de ces journées

PAVE à l’Universidade Federal do Parana | 25/04 au 4/05/2023

Le Laboratoire PAVE entretient depuis plusieurs années un partenariat continu avec l’Universidade Federal do Parana (UFPR) et notamment le programme doctoral interdisciplinaire PPGMADE aujourd’hui dirigé par Cristina de Araujo Lima.

PAVE a accueilli pendant six mois Ormy Hutner Junior, doctorant du programme PPGMADE, à Bordeaux autour de son travail de thèse et de l’enquête en europe sur plusieurs sites du programme Urbinat.

Dans la continuité de ces échanges, et pour développer davantage encore les liens avec l’établissement et son programme doctoral, Olivier Chadoin et Fanny Gerbeaud sont venus à la rencontre de l’équipe enseignante et des étudiants du PPGMADE du 25 avril au 4 mai 2023. Au programme, présentations des laboratoires et des établissements, participation à des ateliers d’encadrement doctoral, visite de terrain de recherche, conférences et présentations sur les travaux du laboratoire PAVE avec Guy Tapie et célébration des 30 ans du programme doctoral PPGMADE.

Olivier Chadoin et Fanny Gerbeaud ont aussi rencontré les étudiants en architecture de l’UFPR autour des possibilités d’échanges internationaux dans le cadre de leur formation.

Un grand merci à toute l’équipe du PPGMADE, et tout particulièrement à Cristina de Araujo Lima et Junior Hutner pour leur accueil et cette semaine d’échanges très stimulants !

séminaire doctoral “renaturation” | jeudi 23 février 2023 | ENSAPBx

Nous avons le plaisir de vous inviter à notre prochain séminaire doctoral dédié à la question de la renaturation, autour des travaux de thèse en cours de Junior Hutner (doctorant PPGMADE de l’Université Federal do Parana – Brésil) et d’Adrien Gonzalez (doctorant PAVE – Centre Emile Durkheim).

“Retour à l’état sauvage ? La renaturation comme exemple d’adaptation de l’urbain au changement climatique”

Pour y assister en distanciel, cliquez ici !

Intervenants :
– Adrien Gonzalez, architecte, doctorant en sociologie au laboratoire pave (ENSAP Bordeaux, CED, UB)
– Ormy Hütner Jr, architecte, doctorant en urbanisme à l’universidade federal do parana.
– Emmanuelle Bonneau, urbaniste, paysagiste et maître de conférences au iatu (Passages, UB Montaigne).
– Gonçalo Canto Moniz, architecte, professeur associé à l’Universidade de Coimbra (ces)
– Philippe Boudes, maître de conférences en sociologie à l’institut agro Rennes-Angers (espaces et sociétés).
– Sophie Nemoz, maître de conférences à l’université Bourgogne Franche-Comté (lasa, rt38 – afs).
– Sébastien Velut, professeur de géographie à l’IHEAL (creda, Paris-Sorbonne).

Résumé :

Inscrit dans les recherches ayant trait à l’Anthropocène (Crutzen, Stoermer, 2000) ou Capitalocène (Malm, 2018), le Séminaire doctoral propose de regarder comment l’émergence de projets dits de « Renaturation », et avec eux l’intrusion des sciences environnementales dans les politiques d’aménagement du territoire, viennent redéfinir le rapport entre l’Homme et une certaine idée de la Nature. Sur la base des travaux de thèses en cours de Junior Hütner et d’Adrien Gonzalez, nous discuterons des effets sociaux et spatiaux produits par de tels projets, qui semblent marquer une inflexion majeure dans la trajectoire urbaine des territoires habités.

nouvelle publication POPSU | “Urbanité campagnarde” – Saint Loubès

Découvrez le carnet de territoire écrit par Xavier Guillot et Julie Ambal, docteure PAVE, issu de leur recherche sur la ville de Saint-Loubès en Gironde :

URBANITE CAMPAGNARDE. Le paysage, matrice d’un récit de transition à Saint-Loubès (Gironde)

Une nouvelle parution du programme POPSU (Plate-forme d’Observation des Projets et Stratégies Urbaines) mené sur la métropole bordelaise et son territoire, consacré à la ville de Saint-Loubès.

> Pour commander l’ouvrage, rendez-vous sur la page de l’éditeur

feuilletez l’ouvrage en ligne ici !
Résumé de l’ouvrage

Située à seulement 15 km de Bordeaux, la commune de Saint-Loubès est confrontée à d’importantes mutations démographiques induites par sa proximité avec la métropole girondine. Ce texte questionne les enjeux d’un projet d’aménagement inédit d’une petite ville périurbaine, reposant sur la construction du récit d’une « urbanité campagnarde » à l’aune de la transition socio-écologique.

Les Carnets de Territoires visent à révéler la diversité des territoires, des dynamiques d’acteurs et des enjeux de l’action publique locale, sous la forme de résultats de recherche ou d’études de terrain.

PAVE double lauréat de l’AMI “qualité du logement de demain” | Ministère de la culture

Le Ministère de la Culture a lancé en 2022 un Appel à Manifestation d’Intérêt (AMI) en vue de la labellisation d’opérations de logements qui répondraient à des objectifs ambitieux de qualité pour la production du logement de demain.

Le programme “vise à renouveler les modalités de production du logement pour trouver par l’architecture un équilibre entre réponses à la transition écologique, coûts maîtrisés, inscription territoriale et qualité d’usage, et ce dans toutes ses dimensions : éthiques, techniques, procédurales, contractuelles.” Il comporte trois grands axes :

  • Faire porter les efforts sur la qualité d’usage du logement lui-même ;
  • Interroger l’évolution des types d’habitation au regard des enjeux sociétaux et de la transformation des modes de vie ;
  • Réinterroger la chaîne de production.

+ d’info sur le programme “Engagés pour la qualité du logement de demain”

Continuer la lecture de PAVE double lauréat de l’AMI “qualité du logement de demain” | Ministère de la culture

fin du village ou concurrence métropolitaine ? | Olivier Chadoin dans “paisajes activos”

Suite au colloque Paisajes Activos qui s’est tenu les 21 et 22 février 2022, l’Université de Valladolid vient d’éditer l’ouvrage “Paisajes activos : imagenes del medio rural de la Europa meridional” regroupant les contributions et échanges de plusieurs intervenants.

Parmi ces contributions, retrouvez celle d’Olivier Chadoin, intitulée “Fin du village ou concurrence métropolitaine ? Enseignements méthodologiques de la trajectoire d’une petite ville française”, qui prend ses sources dans la recherche portant sur Sainte Foy la Grande, elle même publiée sous forme du livre “Fin du village ou ghetto rural ?”

> retrouvez l’ouvrage en téléchargement ici