Archives de catégorie : Billets

diffusion de la culture architecturale | livre blanc du cnoa EN LIGNE

Le Livre Blanc du Conseil National de l’Ordre des Architectes est en ligne, avec un chapitre de Caroline Mazel consacré à la diffusion de la culture architecturale.

Cet ouvrage comprend plusieurs sections : transition écologique, équilibre social et territorial, architectures et cultures, qualité et valeur de la production, être architecte.

 

Caroline Mazel, membre de PAVE et fondatrice de Médiarchi, a notamment participé à l’enquête nationale sur la culture architecturale des Français et consacre plusieurs enseignements à la médiation de l’architecture à l’ENSAPBx où elle est maître de conférences.

Publication du rapport de recherche « Le logement du bien-vieillir »

Retrouvez ici le rapport de la recherche « Le logement du bien-vieillir » menée par Guy Tapie, Manon Labarchède et Maël Gauneau sur un appartement adapté au vieillissement dans la commune de Dax. Ce travail s’inscrit dans les travaux de PAVE sur l’habitat et le vieillissement.

La question de l’anticipation dans le logement, de difficultés éventuelles liées à l’avancée en âge est au cœur des politiques publiques et des interrogations des acteurs économiques et sociaux depuis de nombreuses années. Elle se traduit par la mise en place de dispositifs limitant les risques de chute et d’accidents dans la salle de bains, les toilettes et parfois la cuisine. Mais ces dispositifs et leur aspect souvent stigmatisant, ou perçu comme tel, ont des représentations négatives. Cette anticipation n’est donc pas encore vraiment entrée dans les habitudes des premiers concernés : les habitants.

Le terrain de recherche

Le chantier de recherche « Le logement du bien vieillir » restitue les résultats d’une enquête sociologique et architecturale. Cette recherche a été menée au sein d’un logement adapté, auprès de personnes vieillissantes et âgées se rendant à Dax pour une cure thermale. L’équipe de recherche a ensuite rencontré, certaines d’entre elles, à leur domicile pour un second entretien. Ces personnes âgées de 58 à 81 ans se sont rendus à Dax sur prescription de leur médecin pour y soigner des douleurs articulaires liées au rhumatisme, à l’arthrose ou à des inflammations ou encore pour lutter contre l’ostéoporose. Le logement qui leur a été proposé le temps d’une cure a été adapté en vue de faciliter la vie quotidienne, limiter les efforts articulaires, compenser la baisse de la vision, et amoindrir les effets de la fatigue. Les équipements spécialisés, tels le plan de cuisson à hauteur variable ou les lits mécanisés, ont été banalisés par une intégration dans une ambiance aussi proche que possible de celle d’un domicile.

Les enseignements

Parmi les enseignements à retenir, la recherche dégage quatre profils face aux adaptations du logement du bien vieillir et à leur éventuelle transposition dans leur propre domicile : les indifférents, les détachés, les conservateurs et les prévoyants. Ces quatre profils ne sont pas des catégories figées, un individu pouvant, selon les événements de sa vie ou les rencontres, se trouver conforté dans ses choix ou au contraire évoluer d’un profil à un autre.

L’expérimentation concrète de nouvelles normes de confort conçue comme un temps d’acquisition de nouvelles manières d’habiter pour une transposition chez soi était une des hypothèses phares du projet. Il apparaît qu’à moins d’être déjà convaincu du bien-fondé de l’adaptation, l’expérimentation de ces dispositifs, notamment en raison du contexte de la cure et du temps de vie hors de chez soi, ne peut pas constituer un facteur déclenchant pour l’adaptation de son logement.

Enfin, l’expérience du vieillissement d’un proche (ascendant ou conjoint) dans son propre logement ne parait pas être un déterminant fort au regard de l’acceptation pour soi d’adaptations facilitant sa vie quotidienne ou permettant de rester plus longtemps chez soi. Le logement mobilise en effet dans la vie de chacun des enquêtés des représentations et des fidélités (à soi et au conjoint) auxquelles il leur est parfois impossible de renoncer.

Les partenaires

Le Logement du bien vieillir est une réalisation d’AG2R La MondialeAqui O ThermesLe Grand DaxLeroy Merlin France et le magasin Leroy Merlin de Bayonne, XL Habitat. Avec les contributions de CREEHMS-VilgoWinncare et Syst’am.

Nouvelle publication PAVE sur le développement urbain durable

Trois membres de PAVE ont contribué à l’ouvrage « Dilemmas of Urban Sustainable Development » tout juste paru chez Routledge. Jenny Lindblad, chercheure associée à PAVE, a dirigé cet ouvrage avec Jonathan Metzger. Patrice Godier et Guy Tapie ont écrit le chapitre 6 intitulé « Promises of Intermodality for Sustainable Mobility in Bordeaux », qui s’intéresse à la mobilité bordelaise durable et plus particulièrement à l’intermodalité des transports.

Retrouvez cet ouvrage en cliquant sur ce lien, bonne lecture !

colloque « Les nouveaux enjeux de l’aménagement des villes et des territoires » | publication en ligne

Suite au Colloque Franco-chinois « Les nouveaux enjeux de l’aménagement des villes et des territoires », qui s’est tenu en octobre 2019 à Pékin, retrouvez les articles de certains communicants, dont celui d’Olivier Chadoin intitulé  » Making the City of the 21st Century: What Changes for Trades and Professions? – A Sociological Reading ».

Continuer la lecture de colloque « Les nouveaux enjeux de l’aménagement des villes et des territoires » | publication en ligne

découvrez les résultats du projet ADEQWAT

Laura Brown, chercheuse à PAVE, a présenté les résultats du projet ADEQWAT le 4 juin 2020 au conseil scientifique du LyRE (laboratoire R&D Suez Eau France).

Le programme régional de recherche ADEQWAT a réuni une équipe pluridisciplinaire de scientifiques pour réfléchir à l’adéquation entre la « demande » et la « ressource » en eau. Cette présentation retranscrit le travail post-doctoral de sociologie urbaine mené sur le volet « demande » (2018-2020) du projet.

Continuer la lecture de découvrez les résultats du projet ADEQWAT

ANNULE ! rencontre « regards croisés » | 1/10/2020 Pessac

Rendez-vous à 18h30, salle Roger Cohé (Centre culturel, Cinéma Jean Eustache, Pessac)

La rencontre « regards croisés » de Pessac du 1er octobre 2020 sera consacrée à la question de la rénovation et optimisation de l’habitat d’après-guerre face aux enjeux de durabilité. Cette table ronde laissera une large place au contexte de production des quartiers modernes, avec l’intervention de Gauthier Bolle, aux aspects techniques de l’adaptation de ces architectures avec Philippe Lagière, ainsi qu’aux résultats de la recherche REDIVIVUS* menée par les laboratoires PAVE et GRECCAU, qui seront présentés par Fanny Gerbeaud. Les débats seront animés par Yoann Frontout (Journaliste scientifique).

Cette rencontre sera l’occasion d’aborder la suite du projet redivivus. Nous vous y attendons nombreux !

* Le projet de recherche REDIVIVUS sur les quartiers d’habitat moderne d’après-guerre « rattrapés par la ville durable » s’est achevée en mai 2019. Il se poursuit en 2020 sous une forme expérimentale et partenariale en lien avec deux copropriétés – Pontet-lamartine à Pessac et le Hameau de Noailles à Talence – et les villes de Pessac et Talence.

Julie Ambal à la journée d’études Archiséries | 7 mars 2020

Julie Ambal et Florent Favard ont présenté le 7 mars dernier leur publication « New York au prisme des sitcoms américaines : des représentations d’un urbanisme, d’une architecture et des architectes en question » lors de la journée d’études ARCHISERIES, L’architecture et l’architecte dans les séries, Strasbourg, 7 mars 2020. 

Continuer la lecture de Julie Ambal à la journée d’études Archiséries | 7 mars 2020

PAVE à la journée « Vieillissement et habitat: accessibilité globale et inclusion » | 6 février 2020

Les membres de l’équipe de recherche du « Logement du Bien-Vieillir », Guy Tapie, Manon Labarchède et Maël Gauneau iront présenter les résultats de leur étude menée pendant deux ans sur un logement adapté aux curistes à Dax.


Continuer la lecture de PAVE à la journée « Vieillissement et habitat: accessibilité globale et inclusion » | 6 février 2020

PAVE à la rencontre RAMAU 2020 | 21-22/09/2020

La prochaine rencontre du réseau RAMAU se tiendra à Paris les 21 et 22 septembre 2020 sur le thème « de l’incertitude des savoirs aux nouvelles fabriques de l’expertise. Expertises valorisées/contrariées en architecture, urbanisme et paysage ».

> Suivez la rencontre depuis chez vous, ou rejoignez-nous à l’ensapBx pour une diffusion sur grand écran des échanges du 21 septembre.

Le réseau compte plusieurs membres de PAVE dans son comité scientifique (Patrice Godier, Laura Brown) et dans le comité scientifique de cette rencontre (Kent Fitzsimons, Aurélie Couture).

Participation soumise à inscription. Retrouvez le programme complet de l’événement ici. 

l’équipe popSU « RESSOURCES METROPOLITAINES » EN SEMINAIRE AU CAUE | 8/01/2020

Le CAUE a accueilli le 8 janvier des chercheurs, maîtres d’ouvrages, architectes, étudiants et professionnels de la fabrique de la ville lors du séminaire POPSU organisé par le CAUE et le Forum Urbain. Les chercheurs de PAVE, Patrice Godier, Fabien Reix et Adrien Gonzalez y ont présenté le développement de la recherche POPSU « ressources métropolitaines : conditions de gestion des ressources entre la métropole bordelaise et les territoires girondins ».

Davantage d’informations sur le projet POPSU ici.