FAIRE LA TRANSITION DANS SON SALON | 2023

“Pratiques de durabilité et transformation du logement”

Contrat de recherche financé par Leroy Merlin Source (2023). Leroy Merlin Source partenaire de la recherche “Faire la transition dans son salon”.

Responsables scientifiques : Guy Tapie et Fanny Gerbeaud (PAVE) | Equipe : Myriame Ali-Oualla (post-doctorante Université de Bordeaux ; PAVE), Laura Brown (ESPI2R), Louise Jammet (post-doctorante AREP ; PAVE), Amandine Mille (ESPI2R), Zoé Vandenberg (PAVE)

> retrouvez la présentation des chercheurs de l’équipe en bas de page

 

Résumé de la recherche :

Face au changement climatique, à la raréfaction des ressources, à la hausse du prix de l’énergie, les injonctions à adopter des pratiques et des modes de vie plus durables sont aussi nombreuses que la menace (et la nécessité) sont prégnantes. La transition écologique se pose en défi majeur dans toutes les filières (Adam, 2017), jusqu’à l’échelle individuelle où il s’agit de limiter ses consommations et d’agir autrement. Or, les individus se représentent la durabilité et agissent dans ce sens à l’aune de leurs propres contraintes. L’habitat, en tant que poste de dépense majeur, lieu de représentation de soi et du confort intime et sujet d’arbitrages au sein du foyer (Maresca, Dujin, 2014) est un lieu d’investigation particulièrement riche. Il constitue un levier d’action indéniable pour qui veut atteindre un mode de vie plus durable, que ce soit par l’adaptation des pratiques ou par la mise en place d’équipements plus économes et écologiques.

L’enquête s’intéresse aux pratiques des urbains et périurbains en faveur d’un mode de vie (plus) durable. Notre recherche s’attache à connaître les déterminants et freins de la mise en transition du logement chez des particuliers vivant en milieu contraint (en raison du statut, du type de logement ou du lieu de vie – ville, copropriété, proximité, réglementation ou normes spécifiques…), pour mieux comprendre comment le logement participe ou limite leurs ambitions. Au-delà de ces contingences s’ajoutent souvent des questions économiques (le budget), sociales (les représentations, les liens avec l’entourage et les membres du foyer), et d’autres telles que la recherche de confort ou la prise en compte du patrimoine qui peuvent complexifier le parcours de la transition.

Par l’étude d’expériences habitantes, nous tenterons de comprendre comment ces individus se positionnent, se forment, agissent dans l’espace et leurs pratiques pour rendre leur habitat résilient et le plus neutre possible. Parmi les objectifs de l’enquête, il s’agit d’apporter des éléments de réponse pour

  • permettre l’adaptation ou la réception d’usages que commandent le changement climatique et la transition énergétique,
  • mieux concevoir l’habitat pour répondre à ces objectifs dans l’habitat existant,
  • mieux former ou adapter les pratiques des professionnels.

La recherche contribuera à identifier des points ou leviers pour les architectes, la formation, les artisans ou le cadre normatif afin d’accompagner l’évolution du logement et de susciter la transition d’autres foyers. Ceci pourra ainsi se traduire par une approche différente de l’accompagnement à l’auto-rénovation de l’habitat en faveur de la transition.

Notre équipe de chercheurs :

Myriame Ali-Oualla | BORDEAUX
Laura Brown | BORDEAUX
Fanny Gerbeaud | BORDEAUX
Louise Jammet | BORDEAUX
Amandine Mille | PARIS
Zoé Vandenberg | BORDEAUX

PROFESSION, ARCHITECTURE, VILLE, ENVIRONNEMENT | ENSAP Bordeaux | Centre Emile Durkheim

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search